Gloria - Francis Poulenc

Enregistré le 8 Mars 2009 en la cathédrale de Quimper

De mai à septembre 1959, Poulenc s’attelle à l’avant-dernière de ses œuvres religieuses. Il éprouve à l’égard de sa création une fierté particulière : " Le Gloria est certainement ce que j’ai fait de mieux. Il n’y a pas une note dans les chœurs à changer, et au moins les dames ne s’égosillent pas dans les la bémol, si aigus ".

 " Ma musique est mon portrait ", affirmait Francis Poulenc et le Gloria est bien en effet le reflet de son âme catholique, on voudrait dire romaine, presque.

 

En 1953, l' œuvre atteste encore d'une certaine influence stravinskienne que le compositeur concédait ouvertement dans les années 1920.

Bouillonnant, poétique, mais avant tout d'une foi radieuse, le « Gloria » est une des pages les plus spirituelles et les plus heureuses de Poulenc. Lui seul d'ailleurs avait le secret de cet alliage.

Lors de sa création, certains clercs ont critiqué une verve plus proche de l’esprit profane que de la tradition sacrée.

"Pourquoi? leur répond le compositeur, j’ai pensé, simplement, en l’écrivant, à ces fresques de Gozzoli où les anges tirent la langue, et aussi à ces graves bénédictins que j’ai vus un jour jouer au football ".
cantoria gloria poulenc recto verso
 
fr FR nl NL en EN de DE it IT es ES

Rechercher

Connexion